L'Ordre des Chartreux

Journée d'une moniale chartreuse

Eucharistie et solitude

Une adhésion qui va se renforcer dans la célébration de l’Eucharistie à laquelle invite le son de la cloche à 8h15.

La liturgie conventuelle est en grande partie chantée. Le chant grégorien qui nous est propre est un élément du patrimoine de notre Ordre que nous conservons depuis l’origine parce qu’il est porteur d’intériorité et de sobriété spirituelle. Le rite a été adapté aux exigences du Concile Vatican II.

Le sacrifice eucharistique est le centre et le sommet de notre vie, manne de l’exode spirituel qui, au désert, nous ramène vers le Père par le Christ. Le désert, c’est le désert de la cellule que nous regagnons après la Messe.

Vesperal

Seule avec Dieu

De l’office de tierce jusqu’aux vêpres à 16h00, habituellement les moniales du cloître ne quittent plus leur cellule. Quand elles ne sont par retenues en dehors, les moniales converses reviennent toujours à la cellule comme à un port tranquille et sûr. Une fois entrées et la porte close, elles abandonnent tout souci et toute préoccupation et prient le Père dans le secret, demeurant en paix sous le regard de Dieu.

Le Seigneur a réalisé en sa personne le premier et vivant exemple de notre vocation lorsque, seul dans le désert, il vaquait à la prière. Et même à l’heure où sa Passion est imminente, il abandonne les apôtres et s’en va prier seul… Longue est la route, arides et desséchés sont les chemins qu’il faut suivre pour remonter jusqu’à la source.

Comme celle de Jésus, notre solitude n’est pas seulement celle du corps et du cœur, mais aussi de tout ce qui pourrait mettre obstacle au face à face avec Dieu. C’est pourquoi nous cherchons à nous contenter du strict nécessaire, préférant suivre le Christ pauvre pour devenir riche de sa pauvreté. Nous jeûnons le vendredi et avant les fêtes liturgiques afin de nous préparer à la venue du Seigneur.

© 1998-2020 L'Ordre des Chartreux • AccessibilitéInformations légalesContact