L'Ordre des Chartreux

Journée d'une moniale chartreuse

Fêtes et spaciement : une communion

La vie solitaire, en cellule ou dans les obédiences, embrase et nourrit en nos cœurs le feu de l’amour divin. Celui-ci nous constitue membres les uns des autres.

Membres, nous le sommes toujours, mais nous le manifestons davantage les dimanches et jours de fêtes: les réunions sont plus fréquentes et une place plus large est donnée au réconfort qu’apporte la vie de famille. Nous déjeunons ensemble au réfectoire après avoir chanté l’office de sexte à l’église.

Réfectoire

Tierce et none sont également chantées à l’église.

De plus, un colloque nous rassemble: c’est une rencontre d’amitié et un partage en profondeur à partir de la Parole du Seigneur, dans la lumière de laquelle nous essaierons ensuite d’orienter notre vie.

Une fois pas semaine, nous avons un autre échange fraternel au cour d’une promenade, appelée spaciement, qui dure environ trois heures. Chacune peut s’entretenir tour à tour avec les autres, ce qui favorise l’union des âmes et leur épanouissement, entretient l’affection mutuelle et nous aide à vivre en solitude.

Spaciement Spaciement

Situé à 200m du monastère, un ermitage abrite des chartreux qui partagent notre vie liturgique. Le ou les pères célèbrent l’Eucharistie et les autres sacrements. Comme les moniales converses, les frères réalisent leur vocation de prière et assurent des travaux relatifs aux nécessités de la maison.

Mais la communion n’existe pas seulement entre les membres d’une même Chartreuse, entre tous les fils et filles de saint Bruno. Elle est avec l’Église visible et invisible.

Choisir la vie solitaire ne nous fait pas déserter la famille humaine. L’union à Dieu, si elle est vraie, ne nous ferme pas sur nous même, mais ouvre au contraire notre esprit et dilate notre cœur, jusqu’à embrasser le monde entier et le mystère de la Rédemption par le Christ.

Séparés de tous, nous sommes unis à tous : et ainsi c’est au nom de tous que nous nous tenons en présence du Dieu vivant. La prière solitaire est la part que Dieu et l’Église nous ont confiée, notre coopération à l’oeuvre incessante du Christ:

« Mon Père travaille et moi aussi je travaille » (Jn 5,17)

Parce que nous sommes membres de son corps, notre prière est sienne, notre silence annonce sa bonne nouvelle et notre veille sa venue.

Etre tourné uniquement vers Celui qui est, dilate le cœur et le rend capable de porter en Dieu les aspirations du monde.

© 1998-2020 L'Ordre des Chartreux • AccessibilitéInformations légalesContact