L'Ordre des Chartreux

Questions fréquentes sur la liturgie

Je croyais que le chant de votre Ordre était plutôt proche du cistercien.
En fait, j'y trouve beaucoup de pièces ressemblant au grégorien "romain".

Sur cette question, voir l’introduction à l’édition critique du Graduel cartusien. Notre liturgie se rattache à la tradition locale, aquitaine, conservée intacte par la suite. Nous sommes probablement le seul témoin encore vivant de cette tradition aquitaine. Les cisterciens qui avaient puisé à des sources proches ont ensuite fait subir à leurs mélodies des retouches basées sur des principes parfois discutables (comme de ne pas dépasser le décacorde à cause du verset du psaume qui dit : je te chanterai sur le décacorde).

J'aimerais vous poser une question concernant les respirations :
quand il y a des croix sur des barres, est-ce à dire que vous ne respirez pas ? Ou au contraire est-ce que ce sont des respirations plus importantes ? Et que signifient les chiffres ajoutés à la main en marge ?

Pour le détail de la question des barres, voir l’introduction à l’édition critique du Graduel cartusien. En pratique, quand il y a une croix sur une barre cela veut dire que nous ne nous respirons pas. Quand il y a un quart de barre, les chœurs suffisamment formés ne respirent pas. Celui qui veut respirer peut le faire, à condition de prendre le temps nécessaire sur le temps de l’allongement ou en sautant une note. Les chœurs plus pauvres et qui ne se sentent pas capables de cela peuvent respirer aux quarts de barre, c’est un choix à faire par la communauté.

Les chiffres en marge : pour pouvoir mettre à disposition du public une copie de notre Graduel, il fallait disposer d’un exemplaire non relié qui puisse passer dans le scanner. Nous avons donc pris le seul volume disponible qui a servi de modèle pour l’ajout des signes au crayon (croix et barres précités, épisèmes et points mora qui ne se trouvent pas dans les manuscrits). Les chiffres sont simplement une astuce du correcteur qui, pour éviter de se tromper, a indiqué en marge le nombre de signes qu’il fallait ajouter pour chaque ligne.

À propos de l'hymnaire : c'est apparemment une mise en page récente.
Est-ce que vous avez changé des mélodies ou des textes dans les hymnes, comme les bénédictins de Solesmes ?

Dans 80% des cas notre hymnaire ne note pas la mélodie pour toutes les strophes. Pour les novices et pour les chœurs aux capacités limitées, cela représentait une difficulté. C’est pour cette raison qu’un moine a composé un hymnaire entièrement noté et on a choisi de mettre celui-là en ligne car il est très difficile de scanner nos livres de chœur dont le format dépasse le A3. Nous n’avons pas modifié nos mélodies. Quelques hymnes (empruntées en général à l’hymnaire de Solesmes) ont été ajoutées récemment pour l’Avent et le Carême par exemple.

© 1998-2020 L'Ordre des Chartreux • AccessibilitéInformations légalesContact